Haïti, UN CIMETIÈRE

Quand un président haïtien, un artiste haïtien ou un entrepreneur haïtien devient riche, il envoie son argent et son or en Suisse. Il se rend en France pour un traitement médical.

Il investit en Allemagne. Il achète à Dubaï. Il consomme des produits chinois. Il prie à Rome ou à la Mecque. Ses enfants étudient en Europe ou au Canada, et prennent tous des nationalités occidentales. Il voyage au Canada, aux États-Unis et en Europe pour le tourisme.

S’il meurt, il sera enterré dans son pays natal, Haïti.
Haïti n’est qu’un cimetière pour les haïtiens. Comment développer un cimetière?

Forgot Password